M’Batto Bouaké célèbre les 25 ans de la visite d’un Bienheureux

Nous avons accueilli un Bienheureux il y a 25 ans ! La remarque était sur les lèvres et dans le cœur d’une bonne partie de la population du village.

Côte d'Ivoire
Opus Dei - M’Batto Bouaké célèbre les 25 ans de la visite d’un Bienheureux La visite du bienheureux Alvaro del Portillo le 17 octobre 1989

Cela a été une visite mémorable. M'Batto Bouaké, un village situé à 10 km de Bingerville, avait offert un grand terrain, occupé presque entièrement par une forêt, pour y construire Ilomba, un centre de rencontres et d'éducation rurale. Le 17 octobre 1989, Mgr Alvaro del Portillo, qui était alors le Prélat de l'Opus Dei, est venu rencontrer les notables et la population du village, leur dire merci et bénir le terrain.

C'est là qu'a été construit par la suite Ilomba, un complexe qui comprend un centre de rencontres, dans lequel des séminaires de formation et des retraites spirituelles sont organisés, un centre d'éducation rurale destiné à la promotion sociale des femmes et un dispensaire qui accueille des malades des villages environnants. Depuis qu'il a commencé à fonctionner, des milliers de personnes ont bénéficié des différents volets des activités d'Ilomba.

Ce centre a présenté l'un des quatre projets que Harambee Africa International a retenus cette année, à l'occasion de la béatification d'Alvaro del Portillo.

Ces derniers temps, M'Batto Bouaké réfléchissait à la façon de célébrer le 25e anniversaire de la visite de Mgr del Portillo. La nouvelle de sa béatification renforçait le besoin de marquer l'évènement. La décision a été prise d'aménager une place à l'entrée du village, et lui donner le nom de « Place Alvaro del Portillo ».

La plaque qui donne le nom à la place

Le samedi 18, les notables du village ont été reçus à Ilomba. Le soir, des tentes ont été aménagées dans la nouvelle place, pour que toute la population puisse regarder un documentaire qui avait été filmé lors de la visite du bienheureux au terrain cédé par la communauté villageoise pour la construction d'Ilomba. Pour quelques-uns, cela a été un motif de joie que de se voir 25 ans plus jeunes, participant à un événement qui est resté gravé dans leurs mémoires ; pour d'autres, voir leurs parents et le déroulement d'une cérémonie familiale et charmante, dont ils ont entendu parler à maintes reprises. La projection de ce documentaire a été précédée par celle d'un résumé de la cérémonie de la béatification et d'une brève biographie du nouveau Bienheureux.

La session vidéo du samedi 18

Le chapitre central du programme était prévu pour le dimanche 19 à 10 heures. Une pluie diluvienne qui s'est abattue pendant toute la nuit a obligé à déplacer les tentes qui devaient protéger l'autel et les fidèles, a laissé sans électricité le village et a transformé le chantier de la conversion de la piste qui vient de Bingerville en route en un bourbier dans lequel ont été piégés ceux qui venaient d'Abidjan pour la cérémonie : beaucoup plus de cent personnes. Finalement, tout est rentré dans l'ordre, et la Messe a pu commencer à 11 h 50.

Monseigneur Sanchez, entouré des abbés Agbo et Sissoko

Ont concélébré Mgr Sanchez, Vicaire Régional de l'Opus Dei en Côte d'Ivoire, l'abbé René Agbo, premier prêtre ressortissant de M'Batto Bouaké, deux autre prêtres qui sont d'ailleurs ses neveux et deux autres prêtres de l'Opus Dei : les abbés Sissoko et Herraiz.

Le Chef, son épouse, des notables


Une vue de l'assemblée des fidèles pendant la messe

Le nombre des fidèles dépassait les 500, dont Monsieur Ruffin Ndah, chef du village, les notables et la population ; plus de nombreux amis et bienfaiteurs venus d'Abidjan.

Le maître-autel au centre

A la fin de la messe, des discours prononcés par Mgr Sanchez, l'abbé René Agbo, M. Lago et M. Ruffin N'Da, ont reflété la joie de tous de se retrouver pour commémorer la venue du Bienheureux Alvaro del Portillo en 1989 et de savoir qu'il vient d'être béatifié le 27 septembre ; et la reconnaissance des promoteurs d'Ilomba envers les notables et la population de M'Batto Bouaké, ainsi que celle de ceux-ci, bénéficiaires de ce qui se fait à Ilomba, envers ceux-là.

Les remerciements de M. Ruffin N'Da, Chef de M'Batto Bouaké

Un élément a manqué cependant dans les discours de remerciements ; nous voulons réparer ici cette omission : si Ilomba fonctionne, si, depuis sa naissance, des milliers de personnes ont bénéficié et bénéficient des programmes de formation chrétienne, de promotion sociale, d'alphabétisation et d'enseignement général qui y sont développés, des soins de santé prodigués par le dispensaire, c'est grâce au dévouement généreux et à l'efficacité et au professionnalisme d'une équipe de femmes peu nombreuse, dirigée par Mlle Vanessa Koutouan. Il fallait le dire ; si cela n'a pas été fait c'est par oubli, certainement pas par manque de mérites ; elles sont d'ailleurs si discrètes, que l'on serait tenté de ne pas y penser.

Après la Messe, l'abbé René Agbo a béni la plaque qui donne son nom à la place ; et, comme cela ne pouvait pas manquer, un repas a été offert chez M. Ruffin Ndah à tous ceux qui étaient venus.

MM. Agbo Bely André, Jean-Baptiste Loba, Dominique Anoma, Lazare Ohoukou et Manuel Lago entourent Mgr Sanchez. Les témoins d'une longue et féconde amitié