Fioretti décembre 2017

Quelques mots du Pape François pour nous accompagner dans notre marche vers Dieu.

Fioretti du pape François
Opus Dei - Fioretti décembre 2017

Si tu as un visage de veillée funèbre, comment peut-on croire que tu as été racheté ?

À Sainte-Marthe, le 21 décembre 2017 :

« Si tu as un visage de veillée funèbre, comment peut-on croire que tu as été racheté, que tes péchés ont été pardonnés ? Voilà le premier message de la liturgie de ce jour : tu es un être pardonné, chacun de nous est un pardonné. Dieu est le Dieu du pardon. Recevons ce pardon, et suivons notre marche avec joie, car le Seigneur pardonnera même les fautes que nous commettons tous, par faiblesse. La seconde invitation est celle qui nous invite à être contents, car le Seigneur chemine avec nous. Depuis le moment où il a appelé Abraham, il est parmi nous, dans nos épreuves, nos difficultés, nos joies, en tout. C’est pourquoi nous pouvons nous adresser au Seigneur qui est si près de nous, dans notre vie. »

Le diable veut la stérilité

À Sainte Marthe, le 19 décembre 2018 :

« C’est vrai, le diable veut la stérilité. Il voudrait que chacun ne vive pas pour donner la vie, à la fois physique et spirituelle, aux autres. Qu’il vive pour soi-même : l’égoïsme, l’orgueil, la vanité. Le diable est celui qui fait pousser les mauvaises herbes de l’égoïsme et ne nous rend pas […] Certains pays ont choisi la voie de la stérilité et souffrent de cette maladie si mauvaise qui est l’hiver démographique, des pays vides d’enfants, et ce n’est pas une bénédiction. »

Joseph n’est pas allé chez le psychiatre pour faire interpréter son songe

À Sainte Marthe, le 18 décembre 2017 :

« Nous pouvons nous imaginer les émotions de Joseph, quand les signes de la maternité, ont commencé à être visibles, lorsqu’ils revinrent de la maison d’Elisabeth : on nous parle des doutes de l’homme, de sa douleur, de sa souffrance, tandis que tous autour de lui commençaient à colporter le ‘sujet de conversation’ du village. Lui ne comprenait pas, mais il savait que Marie était une femme de Dieu, et pour cette raison il se résolut à la quitter en silence, sans l’accuser publiquement, jusqu’à ce que le Seigneur intervienne, dans son sommeil, par l’intermédiaire d’un ange qui lui explique que l’enfant conçu dans le sein de Marie vient de l’Esprit Saint. Alors il crut et il obéit. Joseph luttait en lui-même, et c’est dans cette lutte qu’il entendit la voix de Dieu : ‘Lève-toi, prends Marie, amène-la chez toi. C’est ce ‘lève-toi’ que nous lisons si souvent dans la Bible, quand une mission commence : ‘Lève-toi ; assume la situation, et va de l’avant. Joseph n’est pas allé chez des amis pour se consoler, ni chez le psychiatre pour qu’il interprète son songe. Non, il a cru. Et il est allé de l’avant. Il a assumé la situation. »

Des anti-corps contre les virus de notre temps

Prière devant la statue de la Sainte Vierge à Rome, en la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre 2017 :

« ^ Mère, aide cette ville à développer les ‘anticorps’ contre certains virus de notre temps : l’indifférence qui dit : ‘Cela ne me concerne pas’, la mauvaise éducation civique qui méprise le bien commun, la peur de celui qui est différent et de l’étranger, le conformisme travesti de la transgression, l’hypocrisie qui accuse les autres, tout en faisant les mêmes choses, la résignation à la dégradation environnementale et éthique, et l’exploitation de tant d’hommes et de femmes. Aide-nous à repousser tous ces virus avec les anticorps de l’Évangile. »