Conciliation famille et travail : ce que le Centre de Formation Yarani m’apporte. Lydie raconte…

Lydie travaille et est Responsable du Service de « La relation formation-emploi » à Yarani. Elle y dispense des cours et œuvre à l’insertion professionnelle des diplômées de l’école. Et elle s’occupe de son foyer.

Côte d'Ivoire
Opus Dei - Conciliation famille et travail : ce que le Centre de Formation Yarani m’apporte. Lydie raconte…

Vous travaillez à l’école Yarani et participez aux cours et activités de formation qui s’adressent aux dames ; parlez-nous en :

Merci de me donner l’occasion de partager mon expérience. En effet, l’école Yarani est un établissement professionnel qui offre une formation de qualité en cuisine, pâtisserie, hôtellerie, entrepreneuriat et en formation sanitaire. Je suis donc Responsable du Service de « La relation formation-emploi ». A ce titre, je dispense des cours en hôtellerie et je suis chargée également d’œuvrer à l’insertion professionnelle des diplômées. En plus de cela, Yarani offre la possibilité à toutes les femmes qui le désirent, de bénéficier de formations en Home Management, qui permettent aux participantes d’améliorer leur savoir-faire dans la gestion pratique du foyer et de se former sur les thématiques liées à la famille, tels que le rôle des parents dans l’éducation des enfants, la communication au sein du couple, le budget familial, l’art de recevoir, etc. Tout cela en vue de favoriser des « foyers lumineux et joyeux », selon une heureuse expression de Saint Josémaria Escrivá.


Pourquoi une formation spécifique pour la femme ? A quel besoin cela répond-il ?

Une formation spécifique pour la femme tout simplement parce que la femme est un pilier important pour l’équilibre et l’épanouissement de la famille et donc de la société, et qu’elle a de nombreuses qualités à mettre en exergue ; mais le plus important, c’est d’apprendre à les mettre en valeur, et c’est en cela que les cours et activités proposés à Yarani prennent tout leur sens. Comme le disait Saint Josemaría, dans une interview sur le rôle de la femme dans la société : «La femme est appelée à donner à la famille, à la société civile, à l'Église, ce qui lui est caractéristique, ce qui lui est propre et qu'elle est seule à pouvoir donner: sa tendresse délicate, sa générosité infatigable, son amour du concret, sa finesse d'esprit, sa faculté d'intuition, sa piété profonde et simple, sa ténacité…. La féminité n'est pas authentique, si la femme ne sait découvrir la beauté de cet apport irremplaçable et l'incorporer à sa propre vie » (Entretiens avec Monseigneur Escrivá, n. 87). En définitive, cela revient à dire qu’une femme qui connaît ses atouts et ses capacités réelles et qui bénéficie de la formation adéquate, peut servir utilement la société dans laquelle elle vit.

Lydie, son mari et sa fille


Comment cette formation vous aide-t-elle à concilier votre vie familiale et professionnelle, puisque c’est aujourd’hui une exigence incontournable pour jouer pleinement son rôle, en tant que femme?

Nous sommes dans un monde matérialiste où tous, femmes ou hommes, courons à la recherche du profit, ce qui souvent nous fait oublier l’essentiel qui est l’éducation des enfants, l’harmonie dans le foyer. Dans le souci de répondre favorablement aux exigences du monde d’aujourd’hui, l’apprentissage de la gestion du foyer s’avère être plus qu’une nécessité : mode de vie, équipements nouveaux et utiles à connaitre ; régimes alimentaires équilibrés à faire, personnel de maison à trouver, à gérer…

L’ORGANISATION SE FAIT SUR LA BASE D'OBJECTIFS À HIÉRARCHISER ET PARMI EUX, LA PLACE DE LA FAMILLE RESTE PRÉPONDÉRANTE.

Avec toutes les formations que j’ai reçues depuis que je participe aux activités du centre de formation Yarani, j’arrive de mieux en mieux à m’organiser aussi bien à la maison que dans mon lieu de travail. Comme je l’ai appris, l’organisation se fait sur la base d’objectifs à hiérarchiser et parmi eux, la place de la famille reste prépondérante : si dans 10, 20, 30 ans, je rêve d’un cadre familial bien uni et épanoui, c’est aujourd’hui, qu’il faut le construire…

Au bureau


Et pour construire ce cadre, la priorité doit être donnée à des aspects fondamentaux : sans tous les évoquer, je mentionne d’abord celui de la communication dans le couple ; dans cette perspective, le thème développé sur la psychologie différenciée entre l’homme et la femme est d’une aide appréciable, car comprendre l’autre est le point de départ pour favoriser des échanges constructifs et savoir tirer le meilleur parti de chaque personne ; j’insiste également sur la nécessaire disponibilité pour l’éducation des enfants, ce qui peut demander quelquefois de faire des « acrobaties » assez difficiles aux parents disposant de peu de temps, mais qui reste indispensable et d’une efficacité palpable : pour ma fille de 2 ans, j’ai compris que l’essentiel de ses aptitudes se développe dès maintenant : tout ce qu’elle aura assimilé, capitalisé en termes d’expériences chaleureuses, enrichira sa vie affective d’aujourd’hui et de demain, et cela, je le perçois déjà dès à présent.

Un cours de cuisine


La bonne organisation, c’est aussi bien faire les diverses tâches que l’on réalise professionnellement chez soi ou dans le cadre des activités en dehors, car tout – à la maison ou au bureau – doit être fait avec un grand prestige professionnel ; par rapport à cet aspect, je dois dire que les formations reçues m’ont appris à sanctifier mon travail, même à travers les petites choses : c’est une grande lumière que j’ai découverte dans le message de Saint Josémaria Escrivá ; et pour moi, c’est en quelque sorte, la clé pour arriver à tout équilibrer : se mettre à fond dans chaque tâche, en essayant de la faire de la meilleure manière possible, est une garantie de réussite et une aide pour travailler avec intensité et finir plus rapidement ; ainsi, on ne perd pas de temps ; mieux, on essaie de le mettre à profit pour la multiplicité de tâches qui nous reviennent, si, comme moi, on est à la fois épouse, mère, gérante du foyer et salariée. Avec cette découverte, j’ose dire que je me sens plus équilibrée et plus sûre de moi, dans ces différentes responsabilités.

Voilà la petite expérience que je voulais partager. Oui, c’est un grand et beau défi qu’il faut viser ; on peut l’atteindre de beaucoup de manières ; le centre de formation Yarani est un bon « coach » pour y arriver !

Avec sa fille Marie-Olivia


Deux adresses pour plus d'informations sur Yarani:

http://www.facebook.com/ecoleyarani

www.ecoleyarani.org